Écologisation des opérations gouvernementales

Déclarations sur les achats écologiques pour les ministères et les organismes non visés par la Loi fédérale sur le développement durable


Les ministères et les organismes qui sont assujettis à la Politique d'achats écologiques plutôt qu’à la Loi fédérale sur le développement durable doivent remplir un rapport obligatoire concernant l’observation des exigences de la section 7 de la Politique d’achats écologiques.
Stratégies et commentaires tels qu’ils sont indiqués dans le RPP de 2011-2012 RPP 2011-2012 DPR 2011-2012 Commentaires
i. Au cours de l'exercice financier 2011-2012, le Conseil canadien des relations industrielles (le CCRI) veillera à satisfaire aux exigences de la Politique d'achats écologiques. 100 % 100 %

Le CCRI satisfait à toutes les exigences énoncées dans la Politique d’achats écologiques.

ii. Le cours Achats écologiques (C215F) offert en ligne par l'EFPC sera recommandé dans les plans de formation 2011-2012 de 50 % des détenteurs d'une carte d'achat. 50 % 0 % Le CCRI a connu un taux de roulement de 100 % parmi les employés composant l’équipe des achats.  Les nouveaux employés assumant des responsabilités liées aux achats ont fait face à une rude période d’apprentissage et ont dû suivre plusieurs cours liés aux achats. La priorité à donc été accordée aux cours obligatoires. Par contre, pour l’exercice 2012-2013, le CCRI s’est encore fixé comme objectif de voir à ce qu’au moins 50 % des détenteurs de carte d’acquisition suivent le cours Achats écologiques (C215F) offert en ligne par l'EFPC.
iii. Le CCRI maximisera l'utilisation des instruments d'achats écologiques regroupés de TPSGC. Tout le personnel responsable des achats a reçu la formation de base sur l'utilisation des instruments d'achats écologiques regroupés de TPSGC. La gestion encourage l’utilisation de ces instruments d’achats aussi souvent que possible.
iv. Le CCRI veillera à ce que la teneur en matières recyclées de tout le papier qu'il achète soit d'au moins 30 %. 100 % 100 % Tout le papier acheté par le CCRI contenait un minimum de 30 % de matière recyclée.
v. Le CCRI encouragera ses employés à utiliser la fonction d'impression recto verso dans le but de réduire la quantité de papier utilisée. Le CCRI rappelle régulièrement à ses employés d’utiliser la fonction d'impression recto verso dans la mesure du possible.
vi. Le CCRI a entrepris de regrouper ses appareils d'impression dans les divers services. Il se défait de ses télécopieurs, et les télécopies sont maintenant transmises au moyen du système de courrier électronique. Des appareils multifonctionnels remplaceront les imprimantes autonomes branchées sur le réseau qui doivent être remplacées. Le projet visant à regrouper les appareils d'impression servira à réduire la taille de l'inventaire des appareils d'impression du CCRI en plus d'aider à diminuer la quantité de papier et d'encre en poudre utilisée et la consommation d'électricité.

La majorité des télécopieurs a été retirée des lieux physiques du CCRI. Certains télécopieurs ont été gardés en réserve au cas où les systèmes de télécopieurs électroniques seraient défectueux. Tout le personnel du CCRI a accès à des imprimantes multifonctionnels.

vii. Le CCRI veillera à ce que les surplus de déchets d'équipements électriques et électroniques soient acheminés au Programme des ordinateurs pour les écoles. Les composantes et les pièces qui ne peuvent être réutilisées seront recyclées comme il se doit.

100 % 100 % Tous les ordinateurs de surplus qui respectent les exigences du Programme des ordinateurs pour les écoles ont été envoyés à cet organisme pour être réutilisés. Le CCRI s’est défait de tous les ordinateurs qui ne respectaient pas les exigences de ce programme ou les a recyclés de façon écologique.

En ce qui concerne les secteurs-cibles mentionnés ci-dessus, il convient de souligner que le CCRI élaborera d'autres stratégies de mise en oeuvre, mesures de rendement et critères de cadrage, selon les besoins.

Date de modification :